«Les subterfuges d’Hissène Habré se résument par la lâcheté »

  29 Juin 2015

PressAfrik – 29/06/2015

Plus de 4000 victimes directes et indirectes qui se sont constituées parties civiles au niveau des Chambres africaines extraordinaires. Ces victimes ont souffert des exactions commises sous le régime de Hissène Habré. Elles s’attendent à ce que leurs droits soient respectés et que justice soit rendue. Le procès de Hissène Habré pour crimes de guerre, crimes de torture et crimes contre l’humanité, qui s’ouvre le 20 juillet 2015.

> Lire l’article

ATTENTION


 

Plusieurs personnes ont contacté le cabinet après avoir reçu un "avis de gain" à l'Euromillion renvoyant vers Maître William Bourdon pour récupérer ce gain.
Il s'agit d'une usurpation d'identité. En aucun cas Maître William Bourdon et son cabinet ne sont à l'origine de ces courriels.
Nous vous recommandons de ne pas y répondre et de ne pas ouvrir les pièces qui y sont jointes.